Tests d’applications

Améliorer la qualité finale de vos applications

Les tests d’applications consistent généralement en plusieurs étapes qui garantissent qu’une application est entièrement fonctionnelle et fonctionne de manière fluide et sécurisée. C’est une partie essentielle du développement. 

Nous avons élaboré un guide en 5 étapes, qui devrait vous donner un aperçu du type de tests exécuter pour tester votre application.

 

Tests fonctionnels
Test de compatibilité
Tests de performances
Test de l'interface
Test de sécurité

Les tests fonctionnels sont un processus d’assurance qualité (AQ), un type de test boîte noire qui crée des cas de test basés sur les exigences et spécifications fonctionnelles de l’application. Testez la fonctionnalité en tapant l’entrée et en vérifiant la sortie, sans tenir compte des éléments internes du programme (contrairement aux tests en boîte blanche).

Les tests fonctionnels se déroulent généralement comme suit :

  • Déterminer les fonctions que le logiciel a l’intention d’exécuter
  • Saisie de données
  • Exécuter des cas de test
  • Analyse des résultats réels

Les tests fonctionnels simulent l’utilisation réelle du système. L’idée est d’être au plus proche de l’utilisation réelle du système et de créer des conditions de test en fonction des besoins de l’utilisateur.

Les utilisateurs utilisent désormais diverses plates-formes telles que iOS, Android, Mac, PC, Linux, etc., des navigateurs et des configurations. Par conséquent, il est essentiel de connaître la compatibilité de votre application avec d’autres plates-formes.

Le type de test qui évalue la façon dont une application s’exécute et se comporte sous différentes plates-formes, serveurs Web, environnements réseau et configurations matérielles est appelé test de compatibilité.

Il garantit le bon fonctionnement d’une application avec des performances optimales sur différents navigateurs, configurations, bases de données et versions de logiciels.

Les tests d’interface garantissent que toutes les interactions entre les interfaces des terminaux et du serveur d’applications se déroulent sans heurts. Cela comprend la vérification des processus de communication ainsi que l’affichage correct des messages d’erreur. D’autres choses à tester sont que les interruptions par l’utilisateur ainsi que par le serveur sont gérées correctement.

Les tests de performance sont souvent menés en fin de projet. Les facteurs influant sur la performance étant nombreux, il est risqué de tirer des conclusions hâtives sur des tests partiels en l’absence de volumes représentatifs et de présence de l’ensemble des conditions d’exécution. Les résultats de ces tests doivent surtout être précisément documentés afin de formaliser les conditions dans lesquelles les mesures ont été prises et les conclusions tirées doivent être analysées au vu de compteurs significatifs : consommation CPU, évolution de l’utilisation mémoire, nombre de requêtes par seconde, flux d’entrée/sortie…

La dernière étape du test d’application garantit que votre application est protégée contre les accès non autorisés et les actions nuisibles par le biais du virus ou d’autres logiciels malveillants.

Les tests de sécurité pour les applications  impliquent les activités suivantes :

  • Tester si les pages sécurisées sont accessibles sans autorisation
  • Vérifiez que la session ouverte est fermée après une inactivité continue de l’utilisateur
  • Assurez-vous que les fichiers restreints ne peuvent pas être téléchargés sans autorisation appropriée

De façon globale une liste de contrôle de test de sécurité inclu des tâches dans les domaines suivants :

  • Transmission sécurisée
  • Authentification
  • Gestion des sessions
  • Autorisation
  • Cryptographie
  • La validation des données
fr_FRFrench